Sélectionner une page

L’autre jour un ami me disait : « c’est compliqué de s’y retrouver, on a l’impression que tout le monde est coach aujourd’hui« .

 

Cette discussion m’a donné envie de vous expliquer ce qu’est le coaching professionnel (si vous êtes impatient, la définition du coaching commence en 2e partie d’article 😊).

 

Autour de vous, il est probable que vous voyiez passer de nombreuses propositions de coaching. Du coaching sportif au coaching en décoration en passant par le coaching en séduction ou le coaching d’orientation, comment s’y retrouver ?

Alors d’abord je vous recommanderai toujours quand vous rencontrez un professionnel de lui demander ce qu’il met derrière le terme de coaching. C’est le meilleur moyen de savoir où on tombe.

Le coaching sportif ou en décoration par exemple ressemblera plus à du conseil ou de la formation qu’à la notion de coaching au sens du coaching professionnel (celui notamment que les syndicats de coachs tendent à essayer de définir).

C’est-à-dire que la personne sera là pour vous donner des conseils, vous apprendre quelque chose, vous dire quoi faire. Ce qui n’est pas le cas pour un coaching professionnel.

Ensuite bien sûr, tout dépend de ce sur quoi vous souhaitez être accompagné. Je ne vous serai par exemple d’aucune aide si vous cherchez un accompagnement technique dans l’un des domaines que je citais plus haut.

Puis, quel que soit le domaine, je vous conseillerais de demander à votre coach de vous expliquer plusieurs choses :

🌱 quelle est sa formation au coaching en lui-même : a-t-il suivi une formation de 2 semaines sur le web (si si, ça existe), est-il autodidacte, a-t-il suivi une formation longue certifiante ?

Je ne veux pas dire qu’un coach autodidacte est forcément incompétent (moi-même, je peux dire que ma formation de coach est venue compléter ma pratique antérieure de l’accompagnement) mais pour vous donner un ordre d’idée, ma formation de coach représente

☀️ 150 h de formation avec un volet pratique très développé

☀️ De nombreux entraînements

☀️ Une bonne dizaine de livrables exigeants dont un mémoire

☀️ De très fortes exigences en lien avec la prise de recul du coach et son éthique

Une formation solide représente une sécurité pour le coaché. Coacher est un métier et le risque de créer une dépendance chez le coaché n’est pas négligeable pour quelqu’un qui n’aurait pas réfléchi à sa posture, de même que celui de projeter sa propre vision du monde et de l’influencer.

Après bien sûr, un « coaching » en décoration nécessitera bien plus une formation sur ce sujet précis que sur l’accompagnement en lui-même.

🌱 quel est son courant théorique s’il en a un. Ma formation nous a incité à diversifier les outils théoriques mais certains coachs vont orienter leur pratique autour d’un outil ou d’un courant spécifique.

🌱quelle est sa posture et son éthique ? comment pose-t-il le cadre de son coaching, qu’est-ce qu’il s’interdit et s’autorise ?

🌱 est-ce qu’il est supervisé : la supervision consiste, en individuel ou en collectif, pour le coach, à s’interroger, à prendre du recul, accompagné d’un superviseur voire éventuellement d’autres coachs. Elle lui permet d’identifier si sa posture est bien la bonne, pourquoi une situation l’a questionné, qu’est-ce qui dans une séance l’a déstabilisé ?

Poser toutes ces questions va vous permettre de savoir si ce que l’on vous propose vous correspond et si vous pouvez vous sentir en confiance.

 

Un principe de base en coaching : si vous n’êtes pas sûr d’être à l’aise avec le coach, temporisez et éventuellement rencontrez quelqu’un d’autre. Ce n’est pas parce que vous rencontrez un coach que vous avez une obligation de travailler avec lui.

 

Venons-en maintenant au cœur du sujet : qu’est-ce que le coaching professionnel, celui que je pratique ?

🌱 souvent on commence par expliquer ce que le coaching n’est pas :

Le coaching n’est pas une formation ou une prestation de conseil. Je ne suis pas là pour vous apprendre comment faire. Pour une raison très simple : je ne suis pas à votre place, dans votre vie, je ne sais donc pas mieux que vous quelle serait la solution.

Le coaching n’est pas non plus une thérapie. Je ne viendrai pas chercher le « pourquoi » ou l’origine de votre difficulté (le coaching est en revanche complètement compatible avec une thérapie si vous avez également envie de creuser de ce côté-là).

Le coach est là pour vous permettre de travailler sur un sujet professionnel donné, de vous projeter vers le futur, d’identifier vos ressources et vos talents et de lever des freins pour atteindre un objectif que vous avez-vous-même choisi.

Il peut s’agir par exemple de réussir une prise de poste ou une reconversion, de faire un choix entre plusieurs options, de faire évoluer un comportement ou une habitude, de travailler sur sa posture, etc..

C’est vous qui décidez de ce sur quoi vous voulez travailler, tout ce sur quoi vous n’arrivez pas à avancer seul ou souhaitez être accompagné est envisageable.

 

Un coaching se déroule en général sur une période de 2 mois environ et est composé

  • D’un premier entretien au cours duquel le coach vous explique le fonctionnement du coaching et vous lui détaillez ce que vous souhaitez travailler. A l’issue de cet entretien, si vous décidez de travailler ensemble (chacun d’entre vous a le choix) vous établissez un contrat reprenant l’objectif général, les indicateurs qui vous permettront de savoir qu’il a été atteint ainsi que les notions de tarification.
  • Le coaching en lui-même se déroule via 5 à 7 séances d’1h à 1h30 tous les 15 jours (c’est une moyenne, il peut vous proposer moins de séances, les rapprocher ou les espacer selon l’objectif, ou vos besoins).
  • D’une séance quelques semaines après la fin du coaching pour faire le bilan.

 

Mais alors à quoi ressemble une séance de coaching ?

Eh bien il n’y a pas de séance type. A chaque séance, vous allez travailler autour d’un sujet en lien avec l’objectif général de votre coaching. C’est vous qui aller amener le sujet de la séance.

Le coach, sans jugement ni intention autre que de vous accompagner au mieux va vous poser des questions, vous faire toucher du doigt des aspects que vous n’avez pas forcément vus, relever des choses que vous dites sans, peut-être, vous en rendre compte, ou encore vous proposer des exercices.

Tout ceci dans un seul et unique objectif : que vous utilisiez vos propres ressources pour trouver les solutions qui vous correspondent le mieux et qui soient écologiques pour vous (en lien avec votre vie, votre contexte et votre environnement).

 

Comment se termine une séance de coaching ?

Toujours par une question : qu’est-ce que vous décidez ?

Le coaching vise à l’évolution concrète et au passage à l’action. Il ne s’agira jamais seulement de réfléchir à un sujet mais toujours de vous mettre en marche.

Et c’est toujours vous qui déciderez des actions que vous mettez en œuvre.

 

Et le coaching collectif dans tout ça ?

Il est effectivement possible que votre entreprise vous propose un coaching d’équipe. Et dans ce cas, globalement, ce que j’ai écrit reste valide. Simplement, l’objectif sera collectif et le coaching visera à permettre à l’équipe de travailler ensemble, de communiquer sur un sujet et de devenir autonome à l’issue du coaching.

 

Et si vous voulez en savoir plus, je vous renvoie au Manifeste du Coaching rédigé par le Syndicat Français des Acteurs Professionnels du Coaching https://www.sfapec.fr/wp-content/uploads/2021/02/Le-Manifeste-du-Coaching-e%CC%81d.2021.pdf

 

Alors, le coaching, ça vous dit ?